Actualités

Face à l’évolution de l'épidémie COVID-19, la priorité du Centre hospitalier est de protéger les personnes hospitalisées et les résidents accueillis à Fleyriat, à l'Hôtel Dieu et à la Résidence Emile Pélicand. Vous trouverez ci-dessous les informations et recommandations nationales, ainsi que les consignes particulières s'appliquant dans nos établissements.

11e Journée Régional Qualité et Sécurité en Santé

Le Centre hospitalier de Bourg-en-Bresse a été retenu pour présenter 4 réflexions lors des 11e Journée Régional Qualité et Sécurité en Santé le 19 novembre 2020.

Palmarès 2020 des Hôpitaux & Cliniques : 2 places pour le CH de Bourg-en-Bresse

Cette année, le Centre hospitalier de Bourg-en-Bresse apparaît deux fois dans le classement établi par l'hebdomadaire Le Point.

Soyez acteurs de l’amélioration de la qualité des soins.

La Haute Autorité de Santé a mis au moins un dispositif national de questionnaire de satisfaction e-Satis. Les patients peuvent ainsi faire part de leur expérience d’hospitalisation et de leur niveau de satisfaction pour participer à l’amélioration de la qualité des soins.

Vaccination contre la grippe

Cet hiver, les épidémies Grippe et Covid-19 seront présentes. Mettons toutes les chances de notre côté, protégeons-nous !

Dalles lumineuses

Le Service de Radiothérapie du Centre Hospitalier de Bourg-en-Bresse s’est doté de dalles lumineuses permettant d’égayer le passage des patients lors des séances.

< 1 2 3 4 5 6 >

Les projets du service de Radiothérapie

Le service vise à maintenir le niveau de qualité auquel il est parvenu en améliorant l'offre de soins avec une autre technicité afin de répondre à la mesure 21 du Plan Cancer 2009 – 2013 qui demande à « garantir un égal accès aux traitements et au innovations » .

En parallèle, un scanner dédié va être installé et de nouvelles techniques de traitement ainsi que le contrôle de l'imagerie de la séance d'irradiation vont être mis en place.

Radiothérapie conformationnelle par modulation d'intensité (RCMI = IMRT)

Cette nouvelle technique offre la possibilité d'irradier certaines localisations cancéreuses avec une plus grande précision que la radiothérapie conformationnelle et de diminuer la dose aux tissus sains de voisinage, ceci grâce :

  1. aux mouvements permanents et vitesses variables d'un collimateur multilames qui permettent de varier l'intensité du rayonnement pendant la séance ;

  2. un système informatique de calcul de doses, « dosimétrie inverse » qui permet de proposer la meilleure technique pour répondre aux critères fournis : dose nécessaire à délivrer sur la tumeur et dose à ne pas dépasser pour les organes de voisinage.

Ainsi, la dose d'irradiation s'adapte parfaitement à la forme complexe du volume tumoral à traiter qu'il soit convexe ou concave.

Cette technique est particulièrement intéressante et validée par l'INCA pour le cancer de la prostate en augmentant la dose nécessaire dans le volume tumoral et pour les tumeurs de la sphère ORL avec la possibilité de réduire la dose aux glandes salivaires et aux muqueuses buccales.

Cette technique est mise en place en novembre 2011.

cliquez pour agrandir l'image

Installation d'un scanner dédié avec simulation virtuelle

C'est une technique innovante permettant de faire la préparation d'une radiothérapie externe en une seule opération grâce à trois dispositifs :

  • un scanner 4 D permettant de réaliser une imagerie 3 D et de tenir compte des mouvements respiratoires pour la visualisation de la tumeur et des organes de voisinage à préserver ;

  • une console de simulation virtuelle permettant de faire le contourage de la tumeur et des organes de voisinage puis de créer la balistique de traitement ;

  • un système de lasers mobiles : après l'acquisition des images par le scanner et la détermination de la balistique de traitement, il permet de projeter sur la peau des points de référence qui seront utilisés à chaque séance de traitement pour le repositionnement du patient.

Cette technique sera mise en place au printemps 2012.

Rapidarc : IMRT dynamique

Cette technique est semblable à l'IMRT, mais elle a l'avantage de réduire le temps de traitement et ceci grâce à une rotation du bras de l'appareil pendant l'irradiation. On réalise une arcthérapie dynamique en faisant une rotation de 360° du bras en un temps très réduit d'où son appellation « rapidarc ».

Cette technique sera mise en place après la mise en place de l'IMRT, d'ici 1 à 2 ans.

cliquez pour agrandir l'image

IGRT : radiothérapie guidée par l'image

C'est une innovation majeure dans la vérification et le contrôle quotidien du traitement. C'est une imagerie intégrée à l'appareil de traitement qui permet de réaliser des images radiologiques et/ou scanographiques pendant la séance d'irradiation.

Cette imagerie de contrôle permet de localiser la cible tumorale lors de la séance d'irradiation et ainsi de donner la possibilité de réaliser, en direct, des corrections du défaut de positionnement pour assurer la bonne reproductibilité du traitement de façon quotidienne.

Retour haut de page