La Gestion des risques

La sécurité de votre prise en charge est une priorité de l’établissement. Elle s’accompagne d’une volonté de développer la culture sécurité de l’ensemble des intervenants de votre parcours de soins.

La gestion des risques consiste à repérer, évaluer et réduire les risques encourus par les patients et leur entourage.

Cette démarche est animée par le bureau des risques et relayée par l’ensemble des professionnels de l’établissement.

La gestion des risques vise à favoriser la déclaration d’événements indésirables qui font l’objet d’une analyse des causes et d’une mise en place d’actions d’amélioration afin d’éviter leurs récurrences.

Les vigilances sanitaires

La gestion des risques intègre également les vigilances sanitaires réglementaires afin de garantir la sécurité des produits, appareils et matériels.

Les vigilances sanitaires ont pour objet la surveillance des événements indésirables ou des accidents liés à l‘utilisation des produits de santé, par un processus continu de recueil, d’enregistrement, d’identification, de traitement, d’évaluation et d’investigation.

Des professionnels du CHB sont nommés « correspondant vigilant » et s’investissent dans la remontée des incidents au niveau national et également dans la sécurisation des produits et dispositifs lors d’alerte nationale.

Surveillance organisée depuis la collecte de sang et de ses composants jusqu’au suivi des receveurs en vue de recueillir et d’évaluer les informations sur les effets inattendus ou indésirables résultant de l’utilisation des produits sanguins labiles (PSL) et d’en prévenir l’apparition.

Surveillance du risque d’effet indésirable résultant de l’utilisation de médicaments y compris dérivés du sang et produits à finalité sanitaire humaine.

Surveillance des incidents et risques d’incidents résultant de l’utilisation d’un dispositif médical stérile ou non stérile.

Surveillance du risque d’infection liée aux soins en cours d’hospitalisation au-delà de 48h.

Surveillance du risque d’erreur lié à la saisie de l’identité du patient

L’objectif est de fiabiliser la base d’identité pour améliorer la prise en charge du patient et sécuriser le partage et l’échange des données d’un patient

Surveillance des incidents et risques d’incidents résultant de l’utilisation d’un dispositif médical de diagnostic in vitro (DMDIV)

Surveillance des risques liés aux prélèvements et à l’utilisation d’organes, de tissus ou de cellules d’origine humaine, utilisés à des fins thérapeutiques.

L’objectif est de prévenir les risques liés au prélèvement et à l’utilisation de ces différents éléments tels que le risque de transmission d’un agent infectieux et ainsi optimiser leur sécurité d’emploi

Surveillance du risque d’incident ou incident lié à l’utilisation des rayonnements ionisants, aussi bien pour les patients que pour le personnel, gérée par l’unité de physique

La gestion des situations sanitaires exceptionnelles ou gestion de crise

Le centre hospitalier de Bourg-en-Bresse est doté de dispositifs de crise, dénommés plan blanc (établissement sanitaire) et plan bleu (établissement médico-sociaux).

Ces plans de gestion de crise lui permettent de mobiliser immédiatement les moyens de toute nature dont il dispose en cas d’afflux de patients, ou pour faire face à une situation sanitaire exceptionnelle. Les étapes de mobilisation des moyens humains et matériels sont déclinées de façon graduées et sectorielles. Une cellule de crise chargée de gérer l’alerte, ou encore la crise, est mise en place et pilotée par le chef d’établissement ou son représentant.

Dans le cadre de la gestion lors de pics d’activité, des actions préventives et maitrisées peuvent être mises en place dans le cadre du dispositif « hôpital/lits sous tension », sans pour autant déclencher un dispositif lourd tel que le plan blanc.

Pass sanitaire

Conformément à la loi, pour accéder à l’établissement pour une visite ou une consultation, merci de présenter votre pass sanitaire aux agents d’accueil. Cela peut être : 

  • Un certificat de vaccination, à la condition de disposer d’un schéma vaccinal complet et du délai nécessaire après l’injection finale
  • La preuve d’un test négatif de moins de 24h
  • Le résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois.